Essai de phase 2 évaluant la tolérance et la faisabilité d’un traitement par du Trastuzumab-DM1 administré après une chimiothérapie à base d’anthracyclines, chez des patients ayant un cancer du sein H...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF1420

Essai de phase 2 évaluant la tolérance et la faisabilité d’un traitement par du Trastuzumab-DM1 administré après une chimiothérapie à base d’anthracyclines, chez des patients ayant un cancer du sein HER2+. [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cet essai est d’évaluer la tolérance puis la faisabilité d’un traitement par du trastuzumab-DM1 après une chimiothérapie à base d’anthracyclines, chez des patients ayant un cancer du sein HER2+. Les patients recevront dans un premier temps une chimiothérapie associant soit une perfusion d’adriamycine et de cyclophosphamide toutes les trois semaines, jusqu’à quatre cures, soit une perfusion de fluorouracile, d’épirubicine et de cyclophosphamide toutes les trois semaines, jusqu’à trois cures. Les patients recevront ensuite une perfusion de trastuzumab-DM1 toutes les trois semaines jusqu’à quatre cures. Les patients opérés avant la chimiothérapie recevront un traitement complémentaire associant une perfusion de docétaxel et de trastuzumab, toutes les trois semaines, jusqu’à trois cures, puis ils recevront à nouveau du trastuzumab-DM1, toutes les trois semaines, jusqu’à un maximum de 17 administrations. Les patients n’ayant pas été opérés, auront une chirurgie, puis recevront le même traitement que les patients déjà opérés.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 2, non randomisé et multicentrique. Les patients reçoivent une des deux chimiothérapies suivantes : -adriamycine IV et cyclophosphamide IV, toutes les 2 à 3 semaines, jusqu’à 4 cures. -fluorouracile IV, épirubicine IV et cyclophosphamide IV toutes les 3 semaines, jusqu’à 3 cures. Après la dernière cure de chimiothérapie, les patients reçoivent du trastuzumab-DM1 IV, toutes les 3 semaines, jusqu’à 4 cures. Les patients ayant été opérés, reçoivent un traitement complémentaire associant du docétaxel IV et du trastuzumab IV toutes les 3 semaines, jusqu’à 3 cures, puis à nouveau du trastuzumab-DM1 IV, toutes les 3 semaines, jusqu’à 17 administrations. Les patients n’ayant pas été opérés, ont une chirurgie, puis reçoivent le même traitement que les patients opérés d’emblés.;


Primary objective

Évaluer le taux d’évènement cardiaque.;


Secondary objective

Évaluer le profil de tolérance du trastuzumab-DM1 (T-DM1). Évaluer le profil de tolérance du T-DM1 associé à la radiothérapie Évaluer la faisabilité de la durée prévue de traitement (jusqu'à 52 semaines). Évaluer le taux de réponse pathologique complète. Évalué le taux de survie sans rechute à 12 mois.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Cancer du sein invasif histologiquement confirmé, localement avancé, inflammatoire, ou à un stade précoce, unilatérale.
  • Tumeur HER2+.
  • Volonté de recevoir une chimiothérapie à base d'anthracyclines ou ayant reçu doxorubicine / cyclophosphamide ou 5-FU/epirubicin/cyclophosphamide.
  • Volonté donné des échantillons de tissus lors de la chirurgie pour tests de biomarqueurs.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Données hématologiques : polynucléaires neutrophiles ≥ 1 x 109/L, plaquettes >= 100 x 109/L, hémoglobine >= 9 g/dL.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases ≤ 1,5 x LNS, phosphatase alcaline
  • Fonction rénale : créatinine ≤ 1,5 x LNS.
  • PT/INR ≤ 1,5 x LNS et PTT (TCA)
  • Fonction cardiaque : FEVG ≥ 55% (ECHO ou MUGA).
  • Contraception efficace pour les femmes et les hommes en âge de procréer, au cours de l’essai et jusqu’à 3 mois après l’arrêt du traitement.
  • Test de grossesse négatif pour les femmes en âge de procréer.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Cancer du sein de stade IV ou bilatéral.
  • Autre cancer au cours des 5 dernières années, excepté un cancer du sein controlatéral, un carcinome canalaire in situ, un carcinome lobulaire in situ, un carcinome in situ du col de l'utérus, un cancer de la peau non-mélanome, un cancer de l'utérus de stade I.
  • Radiothérapie, immunothérapie, biothérapie, ou chimiothérapie cardiotoxique dans les 5 ans précédant l’inclusion.
  • Antécédent de pathologie cardiaque ; angor instable, insuffisance cardiaque congestive ou infarctus du myocarde dans les 12 mois précédant l’inclusion, risque élevé d'arythmie incontrôlée, maladie valvulaire cliniquement significative, hypertension non contrôlée (pression artérielle systolique > 170 mmHg et / ou pression artérielle diastolique > 100 mmHg).
  • Problème médical concomitant, qui de l’avis de l'investigateur, contre-indique l’inclusion dans l’essai.
  • Sérologie VIH ou VHC positive.
  • Traitement chronique par des corticostéroïdes par voie orale ou l'équivalent.
  • Antécédent d'hypersensibilité à l'un des médicaments à l'étude ou un des excipients, y compris les protéines murines.
  • Dyspnée sévère au repos ou nécessitant une oxygénothérapie supplémentaire.
  • Infection active non résolue à l’inclusion.
  • Neuropathie périphérique à l'inclusion de grade ≥ 2.
  • Chirurgie majeure dans les 4 semaines précédant l’inclusion.
  • Contre-indication à une radiothérapie + T-DM1 concomitante.
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
  • Femme enceinte ou allaitante.