GFM-Aza-Vorinostat : Essai de phase 2, évaluant l’efficacité du vorinostat associé à de l’azacitidine, chez des patients ayant un syndrome myélodysplasique de haut risque en échec après traitement par...

Update l'année dernière
Reference: RECF2249

GFM-Aza-Vorinostat : Essai de phase 2, évaluant l’efficacité du vorinostat associé à de l’azacitidine, chez des patients ayant un syndrome myélodysplasique de haut risque en échec après traitement par azacitidine seule. [essai suspendu] [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cet essai est d’évaluer l’efficacité du vorinostat associé à de l’azacitidine, chez des patients ayant un syndrome myélodysplasique de haut risque. Les patients recevront des comprimés de vorinostat pendant une semaine à partir du troisième jour, et de l’azacitidine par voie sous-cutanée pendant une semaine à partir du premier jour. Ce traitement sera répété tous les mois, jusqu’à six cures. Les patients répondeurs pourront continuer à recevoir le traitement.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 2, non-randomisé et multicentrique. Les patients reçoivent du vorinostat PO de J3 à J9, et de l’azacitidine SC de J1 à J7. Ce traitement est répété tous les 28 jours jusqu’à 6 cures. Les patients répondeurs peuvent continuer à recevoir le traitement.;


Primary objective

Evaluer le taux de réponse.;


Secondary objective

Déterminer le taux de réponse. Evaluer le profil de toxicité et de sécurité de la combinaison. Evaluer la durée de réponse. Evaluer la survie globale. Evaluer la corrélation entre le statut mutationnel, le statut d’acétylation des protéines et le profil de méthylation avant et pendant traitement.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Syndrome myélodysplastique (WHO et FAB) incluant : anémie réfractaire, anémie réfractaire sidéroblastique idiopathique, cytopénie réfractaire avec dysplasie multi-lignées, cytopénie réfractaire avec dysplasie multi-lignées sidéroblastique idiopathique, anémie réfractaire avec excès de blastes, AREB-T et leucémie myélomonocytaire chronique avec GB
  • Score IPSS ≥ 1,5 (risque intermédiaire 2 ou risque élevé) au commencement de l’azacitidine.
  • Absence de réponse (réponse complète, partielle, réponse complète médullaire ou réponse hématologique selon les critères IWG 2006) après un minimum de 6 cures d’azacitidine donné en monothérapie. Les patients avec une réduction de dose d’azacitidine préalable sont éligibles tant que la dose totale par cycle est ≥ 350 mg/m2/cycle.
  • Non éligible pour une greffe de cellules souches hématopoïétiques allogéniques.
  • Indice de performance ≤ 2 (OMS).
  • Fonction rénale : créatinine 1,5 x LNS.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases ≤ 2,5 x LNS, phosphatase alcaline
  • Contraception efficace pour les hommes et les femmes en âge de procréer.
  • Adhésion au programme de suivi de l’étude.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Etat réfractaire aux transfusions plaquettaires.
  • Traitement antérieur par un inhibiteur de HDAC (depsipeptide ou NSC-630176, MS-275, LAQ-824, PXD-101, LBH589, MGCD0103, CRA024781, etc). Prise d’acide valproïque à visée anti tumorale. Les patients traités pour une autre raison par acide valproïque sont autorisés à participer à l’étude après un sevrage de 30 jours si celui-ci est envisageable.
  • Infection sévère ou toute autre affection sévère non contrôlée.
  • Dernière dose d’azacitidine donnée à moins de 28 jours et à plus de 3 mois avant l’entrée dans le protocole.
  • Traitement par un produit en investigation dans les 30 jours précédant le début du traitement à l’étude.
  • Sérologie VIH, VHB, ou VHC positive.
  • Hypersensibilité connue au vorinostat ou à l’azacitidine.
  • Cancer actif ou antécédent de cancer dans l’année précédant l'entrée dans l'essai, excepté un carcinome basocellulaire cutané ou un épithélioma in situ du col utérin, ou du sein.
  • Traitement par un facteur de croissance tel que de l’EPO, du G-CSF ou un agent non cytotoxique dans les 30 jours précédant l’inclusion. En cas de traitement antérieur par cytotoxique, un intervalle de 3 mois est requis. Traitement par corticoïde systématique avec une dose ≥ 10 mg de prednisone par jour dans les 30 jours précédant l’inclusion.
  • Antécédent ou signe d’atteinte du SNC par la maladie.
  • Antécédent de maladie ou de chirurgie digestive pouvant interférer avec l’absorption du vorinostat.
  • Impossibilité d’avaler les capsules.
  • Femme enceinte ou allaitant.