TRUSTS : Essai de phase 2-3, randomisé comparant l’efficacité d’un traitement par de la trabectédine administrée sur 3 ou 24 heures à de la doxorubicine, chez des patients ayant un sarcome des tissus ...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF1558

TRUSTS : Essai de phase 2-3, randomisé comparant l’efficacité d’un traitement par de la trabectédine administrée sur 3 ou 24 heures à de la doxorubicine, chez des patients ayant un sarcome des tissus mous avancé ou métastatique, non traité. [Informations issues du site clinicaltrials.gov et traduites par l'INCa] [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cet essai est de comparer l’efficacité de la doxorubicine à la trabectédine, chez des patients ayant un sarcome des tissus mous avancé ou métastatique non traité. Cet essai comprendra deux étapes : dans la première, les patients seront répartis de façon aléatoire en trois groupes de traitement. Les patients du premier groupe recevront une perfusion de doxorubicine toutes les trois semaines pendant six cures, en absence de rechute ou d’intolérance. Les patients du deuxième groupe recevront une perfusion de trabectédine sur trois heures, toutes les trois semaines pendant six cures, en absence de rechute ou d’intolérance. Les patients du troisième groupe recevront une perfusion de trabectédine sur vingt quatre heures, toutes les trois semaines pendant six cures, en absence de rechute ou d’intolérance. A l’issue de cette première étape, le mode d’administration le plus efficace de la trabectédine sera déterminé. Lors de la deuxième étape, les patients seront répartis de façon aléatoire en seulement deux groupes de traitement (doxorubicine/trabectédine). Au cours de l’essai, les patients complèteront régulièrement des questionnaires de qualité de vie (QLQ-C30). Après l’arrêt des traitements, les patients seront suivis tous les trois mois.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 2-3, randomisé et multicentrique. Les patients sont randomisés en 3 bras de traitement (phase 2) : - Bras A : les patients reçoivent de la doxorubicine IV, toutes les 3 semaines jusqu’à 6 cures, en absence de progression ou de toxicité inacceptable. - Bras B : les patients reçoivent de la trabectédine IV sur 3 heures, toutes les 3 semaines jusqu’à 6 cures, en absence de progression ou de toxicité inacceptable. - Bras C : les patients reçoivent de la trabectédine IV sur 24 heures, toutes les 3 semaines jusqu’à 6 cures, en absence de progression ou de toxicité inacceptable. A l’issue de la phase 2, le meilleur schéma d’administration de la trabectédine est déterminé et les patients de la phase 3 sont randomisés en 2 bras (doxorubicine/trabectédine). Au cours de l’essai, les patients complètent des questionnaires de qualité de vie (QLQ-C30), lors de l’inclusion, puis à 6, 12, 24 et 32 semaines, puis à la fin de l’essai. Après l’arrêt des traitements, les patients sont suivis à 1 mois, puis tous les 6 ou 12 semaines, puis tous les 3 mois.;


Primary objective

Évaluer la survie sans progression (RECIST 1.1).;


Secondary objective

Évaluer la survie globale. Évaluer le taux et la durée de réponse. Évaluer le profil de tolérance. Évaluer la qualité de vie.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Sarcome malins des tissus mous intermédiaire ou de haut grade, histologiquement confirmé ; maladie avancé et/ou métastatique, non traités auparavant.
  • Maladie en progression, confirmé par l’investigateur avant l’inclusion.
  • Maladie mesurable (RECIST v 1.1)
  • Blocs de tumeurs inclus en paraffine et fixé au formol ou lames hématoxyline / éosine représentative, disponible.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Données hématologiques : polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L, plaquettes >= 100 x 109/L, hémoglobine >= 9 g/dL.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases ≤ 2,5 x LNS, phosphatase alcaline
  • Fonction rénale : créatinine sérique
  • FEVG normale (MUGA ou ECHO).
  • ECG 12 pistes normal.
  • Test de grossesse négatif pour les femmes en âge de procréer.
  • Contraception efficace pour les femmes et les hommes en âge de procréer à partir de 2 semaines avant le début du traitement et jusqu’à 3 mois (femme) et 5 mois (homme) après son arrêt.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Antécédent de métastases du SNC ou de propagation de tumeur leptoméningée.
  • Liposarcome bien différencié, rhabdomyosarcome embryonnaire, chondrosarcome (hors chondrosarcome myxoïde extrasquelettique), ostéosarcome (hors ostéosarcome extrasquelettique), tumeur d’Ewing /tumeur neuroectodermale primitive (PNET), tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST), dermatofibrosarcome.
  • Traitement antérieur anticancéreux pour cette maladie.
  • Pathologie cardiaque instable suivantes : insuffisance cardiaque congestive, angine de poitrine, infarctus du myocarde dans l’année, hypertension artérielle non contrôlée, définie comme pression sanguine ≥ 150/100 mmHg malgré un traitement médical optimal, arythmie cliniquement significative.
  • Infection active ou incontrôlée ou maladie grave, ou conditions médicales, y compris l'abus chronique d'alcool, hépatite, VIH ou cirrhose.
  • Autre cancer dans les 5 dernières années, excepté un sarcome des tissus mous, un carcinome basocellulaire ou un carcinome épidermoïde de la peau, un carcinome in situ du col de l’utérus, un cancer de la prostate réséquée (stade pT2 avec le score de Gleason ≤ 6 et un PSA postopératoires
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
  • Femme enceinte ou allaitant.