RAD001-RT : Essai de phase 1 évaluant la tolérance de 2 schémas de traitements associant une chimiothérapie par évérolimus (RAD001) et une radiothérapie, chez des patients ayant un cancer du poumon. [...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF0817

RAD001-RT : Essai de phase 1 évaluant la tolérance de 2 schémas de traitements associant une chimiothérapie par évérolimus (RAD001) et une radiothérapie, chez des patients ayant un cancer du poumon. [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cet essai est d’évaluer la tolérance de l'évérolimus associé à une radiothérapie, chez des patients ayant un cancer du poumon non à petites cellules. Cette tolérance sera évaluée pour différentes doses d'évérolimus et selon 2 schémas d'administration : quotidienne ou hebdomadaire; l'évérolimus est administré par comprimés pendant une période de 11 semaines. Les patients ont une radiothérapie avec des séances 5 jours par semaine pendant 6 semaines et demi. Les patients commenceront leur traitement par évérolimus une semaine avant le début de la radiothérapie et l'achèveront 3 semaines et demi après la fin de la radiothérapie. Par ailleurs, 3 semaines et demi après la fin de la radiothérapie, les patients recevront une chimiothérapie comprenant une perfusion de cisplatine le 1er jour et de vinorelbine le 1er et le 8ème jour. Ces traitements seront répétés une fois au bout de 3 semaines. Les patients seront suivis pendant 6 mois.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 1 monocentrique. Les patients reçoivent une radiothérapie à raison de 2 Gy par fraction, 5 jours par semaine, pendant 6,5 semaines (dose totale de 66 Gy). Une semaine avant l'initiation de la radiothérapie, les patients débutent un traitement par évérolimus PO. Ce traitement se poursuit jusqu'à 3,5 semaines après la fin de la radiothérapie, pour une durée totale de 11 semaines. Par ailleurs, 4,5 semaines après la fin de la radiothérapie, les patients débutent une chimiothérapie avec une perfusion de cisplatine à J1 et une perfusion de vinorelbine à J1 et J8. A J21, ces traitements sont répétés pour une deuxième cure. Les patients sont répartis en 2 groupes, pour la modalité d'administration de l'évérolimus ainsi que pour les paliers de doses associés : - Groupe 1 : administration hebdomadaire, paliers de 10, 20 et 50 mg. - Groupe 2 : administration quotidienne, paliers de 2,5, 5 et 10 mg. Les patients sont suivis pendant 6 mois.;


Primary objective

Évaluer la tolérance de l’association de l’évérolimus (RAD001) à la radiothérapie.;


Secondary objective

Déterminer l’activité anti-tumorale de l’association. Déterminer la survie sans progression et la survie globale. Étudier la relation entre la dose d’évérolimus et : les changements de taux de différentes protéines dans les tumeurs, les modifications précoces de l’aspect tumorale par imagerie, les profils génomiques des tumeurs et les profils protéomiques plasmatiques.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Cancer bronchique non à petites cellules stade IIIA/B non résécable.
  • Lésion mesurable histologiquement documentée, potentiellement accessible au cours d'une fibroscopie.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Données hématologiques : polynucléaires neutrophiles > 1,5 x 109/L, plaquettes > 100 x 109/L, hémoglobine > 9 g/L, TP > 70 %.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases 30 g/L.
  • Fonction rénale : créatinine
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Métastases (M1).
  • Traitement antérieur par évérolimus ou inhibiteur de mTOR.
  • Antécédent de radiothérapie thoracique.
  • Traitement antérieur pour le cancer du poumon (chimiothérapie, radiothérapie ou chirurgie).
  • Thrombose veineuse ou artérielle, embolie pulmonaire dans les 6 derniers mois.
  • Antécédent d’épilepsie ou traitement concomitant par antiépileptique.
  • Traitement concomitant par inhibiteurs/inducteurs ou substrat du CYP3A4.
  • Traitement concomitant par des agents également utilisés dans le traitement du cancer (e.g. méthotrexate).
  • Traitement chronique par des corticoïdes ou des immunosuppresseurs.
  • Diathèse hémorragique évolutive ou traitement par anti-vitamines K.
  • Toute pathologie concomitante grave et/ou non contrôlée susceptible de compromettre la participation à l’étude.
  • Trouble de la fonction digestive ou pathologie gastro-intestinale pouvant significativement modifié l’absorption de l’évérolimus.
  • Sérologie VIH positive.
  • Affection cutanée des muqueuses, oculaire ou gastro-intestinale de grade > 1.
  • Autre cancer dans les 10 ans précédant l’entrée dans l’essai, excepté un épithélioma in situ du col utérin ou baso-cellulaire cutané.
  • Participation à un autre essai testant une molécule en investigation dans les 4 semaines précédant l’inclusion.
  • Personne privée de liberté.
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
  • Femme enceinte ou allaitant.