PACS 09 - BEVERLY 1 : Essai de phase 2 évaluant l’efficacité et la tolérance du bévacizumab chez des patientes ayant un cancer du sein inflammatoire HER2-. [essai clos aux inclusions]

Update Il y a 2 ans
Reference: RECF1002

Woman Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cet essai est d’évaluer l’efficacité et la tolérance du bévacizumab, chez des patientes ayant un cancer du sein inflammatoire HER2-. Les patientes recevront tout d'abord une chimiothérapie d’induction comprenant des perfusions de 5-fluorouracile, d’épirubicine et de cyclophosphamide, associé à une perfusion de bévacizumab. Ces traitements seront répétés toutes les trois semaines, jusqu’à quatre cures. Les patientes recevront ensuite un second traitement d’induction comprenant perfusion de docétaxel associée à une perfusion de bévacizumab, toutes les trois semaines jusqu’à quatre cures. Quatre semaines après la fin des traitements d’induction, les patientes auront une opération chirurgicale avec une ablation du sein et un curage ganglionnaire. Deux semaines après la chirurgie, les patientes recevront une perfusion de bévacizumab toutes les trois semaines pendant 30 semaines, associée tout d’abord à une radiothérapie puis, pour certaines patientes (RE+), à une hormonothérapie avec du tamoxifène et/ou des inhibiteurs des aromatases.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 2, non randomisé et multicentrique. Les patientes reçoivent un traitement d’induction comprenant une chimiothérapie de type FEC100 avec du 5-fluorouracile, de l’épirubicine et du cyclophosphamide en IV à J1, associé à du bévacizumab en IV à J1. Ce traitement est répété toutes les 3 semaines jusqu’à 4 cures. Les patients reçoivent ensuite un autre traitement d’induction avec du docétaxel associé à du bévacizumab, en IV à J1. Ce traitement est répété toutes les 3 semaines jusqu’à 4 cures. Quatre semaines après la dernière administration de bévacizumab, les patientes ont une mastectomie suivie d’un curage axillaire. Deux semaines après la chirurgie, les patientes reçoivent de nouveau du bévacizumab en IV toutes les 3 semaines pendant 30 semaines, associé tout d’abord à une radiothérapie puis, pour les patientes RE+, à un traitement hormonal avec du tamoxifène et/ou des anti-aromatases.;


Primary objective

Évaluer le taux de réponses complètes histologiques sur pièce opératoire.;


Secondary objective

Évaluer la survie sans récidive à 3 et 5 ans. Évaluer la survie globale à 3 et 5 ans. Évaluer la tolérance. Rechercher l’existence d’une maladie métastatique circulante avant, pendant et après traitement. Rechercher l’existence de cellules endothéliales circulantes avant, pendant et après traitement. Rechercher des facteurs prédictifs de la réponse au traitement par des études génomiques et protéomiques sur matériel tumoral. Évaluer la réponse aux anti-angiogéniques par IRM-DCE et par échographie avec produits de contraste.


Inclusion criteria

  • Cancer du sein histologiquement prouvé.
  • Cancer du sein inflammatoire défini selon l'un des critères suivants : T4d quel que soit le N, OU PeV II IGR, OU PeV III IGR, OU Biopsie de peau avec présence d'emboles tumoraux dans les lymphatiques du derme superficiel.
  • Indice de performance ≤ 2 (OMS).
  • Espérance de vie ≥ 3 mois.
  • Fonction cardiaque : FEVG normale.
  • Données hématologiques : polynucléaires neutrophiles > 1,5 x 109/L, plaquettes > 100 x 109/L, INR ≤ 1,5 et TCA
  • Test biologiques hépatiques : transaminases ≤ 1,25 x LNS, phosphatase alcaline
  • Fonction rénale : clairance de la créatinine ≥ 60 mL/min (Cockroft et Gault), absence de protéinurie (bandelette urinaire
  • Contraception efficace pour les femmes en âge de procréer.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Cancer bilatéral.
  • Localisation métastatique.
  • Surexpression de HER2 (HER2 0 ou 1+, ou HER2 2+ si FISH négative).
  • Antécédent de traitement par chimiothérapie, radiothérapie ou hormonothérapie pour cette tumeur.
  • Antécédent de chirurgie dans les 4 semaines précédant le début du traitement, excepté une biopsie diagnostique ou la mise en place du site implantable.
  • Plaie ne cicatrisant pas, ulcère de l’estomac ou fracture osseuse.
  • Antécédent de troubles thrombotiques ou hémorragiques, protéinurie.
  • Affection cardiovasculaire cliniquement significative : AVC dans les 6 mois précédant l’inclusion, angor instable, insuffisance cardiaque, infarctus du myocarde, arythmie nécessitant un traitement.
  • Hypertension artérielle non contrôlée (PAS > 150 mmHg et/ou PAD > 100 mmHg).
  • Traitement chronique par tout inflammatoire non stéroïdien (aspirine > 325 mg/j) ou prise de tout traitement antiagrégant plaquettaire (dypiridamole, ticlopidine, clodiprogel, cilostazol) dans les 10 jours précédant la première administration de bévacizumab.
  • Prise dans les 10 jours précédant le début du traitement d’un anticoagulant (voie orale ou parentérale) ou d’un thrombolytique.
  • Infection active ou autre pathologie grave sous-jacente susceptible d'empêcher la patiente de recevoir les traitements.
  • Hypersensibilité connue à l’un des produits de l’étude (principe actif ou excipient).
  • Inclusion dans un autre essai thérapeutique avec une molécule expérimentale.
  • Personnes privées de liberté ou sous tutelle.
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
  • Femme enceinte ou allaitant.