Étude HYPNOVAL : étude visant à évaluer la faisabilité de l’hypnose médicale Ericksonienne en tant que thérapie complémentaire chez des patientes ayant un cancer du sein traitées par une chimiothérapi...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF2877

Étude HYPNOVAL : étude visant à évaluer la faisabilité de l’hypnose médicale Ericksonienne en tant que thérapie complémentaire chez des patientes ayant un cancer du sein traitées par une chimiothérapie adjuvante à l’ICM Val d’Aurelle – Montpellier. [essai clos aux inclusions]

Woman Man | 18 years and more

Extract

L’objectif de cette étude est d’évaluer la faisabilité d’une intervention basée sur l’hypnose médicale (Ericksonienne) en tant que thérapie complémentaire, chez des patientes ayant un cancer du sein traitées par une chimiothérapie adjuvante à l’ICM Val d’Aurelle – Montpellier. Les patientes bénéficieront d’une séance d’initiation à la technique hypnotique, réalisée par le médecin spécialiste en hypnose médicale, une semaine avant le début de la chimiothérapie. Les patientes réaliseront ensuite, des séances d’auto-hypnose pendant chaque cure de chimiothérapie avec l’aide du personnel soignant formé à l’hypnose. Par ailleurs, les patientes complèteront des questionnaires de qualité de vie (QLQ C-30, BR23), de dépression et anxiété (HADS) et d’évaluation de la fatigue (MFI), à l’inclusion, à la fin de la chimiothérapie, et trois mois après la fin du traitement. Les patientes bénéficieront d’une évaluation des effets indésirables de la chimiothérapie tout au long du traitement (appel téléphonique une semaine après chaque cure de chimiothérapie). Un entretien psychologique sera réalisé au début de la radiothérapie afin d’avoir le ressenti et les attentes des patientes sur les séances d’auto-hypnose réalisées pendant la chimiothérapie.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de faisabilité, non randomisée et monocentrique. Les patientes bénéficient d’une séance d’initiation à la technique hypnotique, réalisée par le médecin spécialiste en hypnose médicale, une semaine avant le début de la chimiothérapie. Les patientes réalisent ensuite, des séances d’auto-hypnose pendant chaque cure de chimiothérapie avec l’aide du personnel soignant formé à l’hypnose. Par ailleurs, les patientes complètent des questionnaires de qualité de vie (QLQ C-30, BR23), de dépression et anxiété (HADS) et d’évaluation de la fatigue (MFI), à l’inclusion, à la fin de la chimiothérapie, et 3 mois après la fin du traitement. Un suivi des toxicités chimio-induites et des traitements concomitants est réalisé tout au long du traitement (appel téléphonique une semaine après chaque cure de chimiothérapie). Un entretien psychologique est réalisé au début de la radiothérapie afin d’avoir le ressenti et les attentes des patientes sur les séances d’auto-hypnose réalisées pendant la chimiothérapie.;


Primary objective

Évaluer la faisabilité d’une intervention basée sur l’hypnose médicale (Ericksonienne) en tant que thérapie complémentaire.;


Secondary objective

Évaluer le taux de recrutement (proportion de patientes donnant son consentement de participation dans l’étude parmi les patientes éligibles lors du screening) et éventuellement les raisons de refus. Évaluer la qualité de vie (QLQ-C30 + BR23). Évaluer la toxicité induite par le traitement (CTC-NCI v4.03), incluant la fréquence et l’intensité des nausées–vomissements immédiats mais aussi retardés. Évaluer la fatigue et l’anxiété induites par le traitement (MFI, HADS). Évaluer les attentes et ressentis de la patiente vis-à-vis de l’hypnose (consultation psychologue).


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Diagnostic de cancer du sein opéré.
  • Chimiothérapie adjuvante en cours, pour une durée d’au moins 3 mois suivi d’une radiothérapie.
  • Patiente affiliée à la sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Pratique de l’hypnose.
  • Refus de l’hypnose.
  • Trouble psychique ou mental, traité par un traitement psychotrope (lithium, neuroleptique).
  • Patiente ne comprenant pas le Français, sourde et/ou muette.