Étude HCC-DPPIV : étude de phase 1 non-randomisée visant à évaluer la sécurité d’emploi de la sitagliptine chez des patients ayant un carcinome hépatocellulaire avant une résection du foie.

Update Il y a 4 ans
Reference: RECF2998

Woman and Man | 18 years and more

Extract

Le carcinome hépatocellulaire est le sixième cancer le plus fréquent dans le monde. Il est lié à l’hépatite C chronique et à la stéatohépatite non alcoolique induite par l’obésité et/ou le diabète de type 2. Dans le 90% de cas, le carcinome hépatocellulaire survient dans un contexte de cirrhose hépatique. La sitagliptine a montré dans des études précliniques une capacité de ralentir le développement de certains types de cancer chez la souris. La sitagliptine est capable d’augmenter l’infiltration des lymphocytes T dans les cellules tumorales, stimulant la réponse immunitaire de l’organisme contre les cellules tumorales. L’objectif de cette étude est d’évaluer la sécurité d’emploi de la sitagliptine chez des patients ayant un carcinome hépatocellulaire avant une résection du foie. À l’inclusion dans l’étude, tous les patients seront soumis à une biopsie du foie du tissu tumoral et non tumoral. Les patients recevront de la sitagliptine par voie orale pendant 3 semaines plus ou moins 7 jours. Dans cette étude, la sitagliptine sera administrée à 3 doses différentes, donc les patients seront répartis en 3 groupes selon la dose administrée. Après ce traitement, les patients seront soumis à une chirurgie pour la résection du carcinome hépatocellulaire puis ils pourront recevoir le traitement standard selon la décision de l’investigateur. Les patients seront suivis jusqu’à 1 semaine après la chirurgie.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 1 non-randomisée et monocentrique. À l’inclusion dans l’étude, tous les patients sont soumis à une biopsie du foie du tissu tumoral et non tumoral. Les patients reçoivent de la sitagliptine PO pendant 3 semaines plus ou moins 7 jours. Dans cette étude, la sitagliptine est administrée à 3 doses différentes, donc les patients sont répartis en 3 groupes selon la dose administrée. Après ce traitement, les patients sont soumis à une chirurgie pour la résection du carcinome hépatocellulaire puis ils peuvent recevoir le traitement standard selon la décision de l’investigateur. Les patients sont suivis jusqu’à 1 semaine après la chirurgie.;


Primary objective

Évaluer le nombre d’événements indésirables et les toxicités de grade > 3.;


Secondary objective

Évaluer l’activité de la dipeptidyl peptidase IV. Évaluer la troncation de CXCL10. Évaluer la circulation/ le mouvement des cellules immunitaires CXCR3+. Évaluer l’infiltration de leucocytes dans le tissu tumoral.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Carcinome hépatocellulaire approprié pour avoir une résection du foie et sans contre-indication pour une biopsie du foie préopératoire.
  • Résection mineure (
  • Absence de cirrhose ou cirrhose avec un score Child-Pugh de classe A.
  • Espérance de vie ≥ 3 mois.
  • Fonction hématologique : plaquettes ≥ 100 x 109/L.
  • Fonction rénale : clairance de la créatinine ≥ 60 mL/min.
  • Test de grossesse sérique négatif.
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude.
  • Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Fonction hépatique altérée (score Child-Pugh B, score MELD > 9).
  • Nécessité d’une résection majeure (plus de 2 segments) du foie.
  • Signe indirecte d’hypertension portale (varices oesophagiennes, splénomégalie).
  • Traitement concomitant avec digoxine (digitaliques) dans les 6 mois avant le début du traitement de l’étude.
  • Antécédent de réaction d’hypersensibilité (tel qu’un choc anaphylactique ou un angioedème) à la sitagliptine.
  • Diabète.
  • Patient dans l’incapacité de se conformer aux contraintes du protocole.
  • Sérologie VIH positive.
  • Patient privé de liberté ou sous mesure de protection juridique.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.