PRODIGE 11 : Essai de phase 3 randomisé comparant l’efficacité d’un traitement par sorafénib associé ou non à de la pravastatine, chez des patients ayant un carcinome hépatocellulaire. [essai clos aux...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF1259

PRODIGE 11 : Essai de phase 3 randomisé comparant l’efficacité d’un traitement par sorafénib associé ou non à de la pravastatine, chez des patients ayant un carcinome hépatocellulaire. [essai clos aux inclusions]

Extract

L’objectif de cet essai est d’évaluer l’apport de la pravastatine au traitement de référence par le sorafénib, chez des patients ayant un carcinome hépatocellulaire. Les patients seront répartis dans deux groupes de traitement. Les patients du premier groupe recevront des comprimés de sorafénib (NEXAVAR®) deux fois par jour, tous les jours. Ce traitement est poursuivi en absence de rechute ou d’intolérance. Les patients du deuxième groupe recevront le même traitement que dans le premier groupe associé à des comprimés de pravastatine tous les jours. Durant la durée du traitement, les patients auront une visite de suivi toutes les quatre semaines, afin d’évaluer l’efficacité du traitement et de compléter des questionnaires de qualité de vie. Les patients pourront également participer à une étude annexe, nécessitant un prélèvement de sang supplémentaire avant le début du traitement et la conservation d’un échantillon de tumeur ayant servi lors du diagnostic initial.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 3, randomisé et multicentrique. Les patients sont randomisés en 2 bras de traitement : - Bras A : Dans les 15 jours suivant la randomisation, les patients reçoivent du sorafénib PO 2 fois par jour. Ce traitement est répété tous les jours en absence de progression de la maladie ou apparition d’une toxicité inacceptable. - Bras B : Les patients reçoivent le même traitement que dans le bras A, associé à de la pravastatine PO 1 fois par jour, tous les jours. Toutes les 4 semaines, les patients ont une visite de suivi pour l’évaluation du traitement. Durant ces visites, les patients complètent des questionnaires de qualité de vie. Les patients peuvent également participer à une étude ancillaire, recherchant des marqueurs prédictifs de la réponse au traitement par sorafénib et pravastatine. Cette étude nécessite un prélèvement sanguin supplémentaire avant le début du traitement et la conservation d’un échantillon de la biopsie tumorale effectuée pour le diagnostic.;


Primary objective

Comparer la survie globale.;


Secondary objective

Évaluer la survie sans progression. Évaluer le temps jusqu’à progression. Évaluer le temps jusqu’à échec du traitement. Évaluer la qualité de vie (QLQ-C30 et FACT HEP).


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Carcinome hépatocellulaire histologiquement prouvé OU mis en évidence, en cas de cirrhose, par 2 techniques d'imagerie dynamique pour les tumeurs 2 cm.
  • Non éligible pour un traitement à visée curative (transplantation, résection, destruction percutanée) ou pour une chimio-embolisation ou ayant un CHC encore en évolution après échec d'un traitement spécifique.
  • Indice de performance ≤ 2 (OMS).
  • Espérance de vie > 12 semaines.
  • Tests biologiques hépatiques : transaminases ≤ 5 x LNS.
  • Fonction rénale : créatinine ≤ 1,5 x LNS.
  • Score pronostique du CLIP 0 à 4.
  • Score de Child-Pugh A.
  • Contraception efficace pour les femmes en âge de procréer, pendant l'essai et jusqu'à 3 mois après l'arrêt du traitement.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Maladie extra-hépatique engageant le pronostic vital à court ou moyen terme.
  • Autre cancer évolutif excepté un cancer du col utérin in situ, une tumeur superficielle de vessie, un carcinome baso-cellulaire traité ou tout autre cancer traité à visée curative depuis plus de 3 ans.
  • Insuffisance cardiaque ≥ classe 2 (NYHA), HTA ou arythmie non contrôlée, infarctus du myocarde dans les 6 mois précédant le début de l’essai.
  • Hémorragie digestive de moins d’un mois.
  • Traitement concomitant ou antérieur par statines ou par sorafénib.
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
  • Femme enceinte ou allaitant.