GEMOXIAL : Essai de phase 3, randomisé, comparant une chimiothérapie intra-artérielle lipiodolée à une chimiothérapie par gemcitabine et oxaliplatine ou à une surveillance simple après résection ou de...

Update Il y a 3 ans
Reference: RECF0503

GEMOXIAL : Essai de phase 3, randomisé, comparant une chimiothérapie intra-artérielle lipiodolée à une chimiothérapie par gemcitabine et oxaliplatine ou à une surveillance simple après résection ou destruction tumorale chez des patients ayant un carcinome hépatocellulaire sur cirrhose. [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | Between 18 years et 75 years

Extract

L’objectif de cet essai est de comparer 2 chimiothérapies, chez des patients ayant un carcinome hépatocellulaire sur cirrhose opéré. Les patients seront répartis de façon aléatoire entre 3 groupes de traitement. Les patients du 1er groupe recevront une chimiothérapie comprenant une injection de gemcitabine et d’oxaliplatine, toutes les 2 semaines, jusqu’à 8 cures. Les patients du 2ème groupe recevront une chimiothérapie comprenant une injection de cisplatine et de lipiodol ultra-fluide, toutes les 6 semaines, jusqu’à 3 cures. Les patients du 3ème groupe seront juste suivis. Les patients des 3 bras seront suivis tous les 3 mois pendant 2 ans, puis tous les 6 mois jusqu’à 5 ans.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 3 randomisé, en group parallèle et multicentrique. Les patients sont randomisés en 3 bras. - Bras A (bras chimiothérapie) : les patients reçoivent une chimiothérapie de type GEMOX comprenant une perfusion IV de 10 min de gemcitabine à J1 et une perfusion IV de 2 h d’oxaliplatine. Le traitement est répété toutes les 2 semaines jusqu’à 8 cures. - Bras B (bras chimiolipiodol) : les patients reçoivent une chimiothérapie intra-artérielle lipiodolée comprenant un une injection dans l’artère hépatique de cisplatine et de lipiodol ultra-fluide, toutes les 6 semaines jusqu’à 3 cures. - Bras C (bras témoin) : les patients sont juste suivis. Les patients des 3 bras sont suivis tous les 3 mois pendant 2 ans, puis tous les 6 mois jusqu’à 5 ans.;


Primary objective

Comparer la survie sans récidive.;


Secondary objective

Comparer la survie globale. Comparer les coûts des traitements. Évaluer les facteurs prédictifs de récidive et les facteurs pronostics dans l'appréciation du bénéfice sur la survie sans récidive. Évaluer la tolérance aux traitements.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans et
  • Carcinome hépatocellulaire sur cirrhose diagnostiqué histologiquement ou selon les critères de Barcelone, réséqué ou détruit entre 4 et 8 semaines avant l'inclusion.
  • Cirrhose documentée (clinique, biologique ou histologique).
  • Marges de résection de 5 mm réalisées sur pièce fixée pour les patients opérés.
  • Bilan morphologique réalisé 4 à 6 semaines après traitement curatif.
  • Indice de performance
  • Espérance de vie > 12 semaines.
  • Données hématologiques : polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L, plaquettes >= 100 x 109/L, hémoglobine >= 10 g/L.
  • Tests biologiques hépatiques :≤ 1,5 x LNS (
  • Fonction rénale : créatinine 30mL/min.
  • Dosage d'alpha-foetoprotéine réalisé 4 à 6 semaines après traitement curatif,
  • Fonction cardiaque : FEVG > 50 % mesurée par échographie, ventriculographie isotopique ou IRM, durant les 3 mois qui précèdent l'inclusion.
  • Contraception efficace pour les femmes et les hommes en âge de procréer.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Contre-indication à une artériographie.
  • Atteinte extra-hépatique découverte en peropératoire (extension péritonéal à distance ou ganglionnaire.
  • Envahissement vasculaire tumoral macroscopique sur l'imagerie préopératoire ou découvert en peropératoire.
  • Récidive locale ou à distance sur le bilan morphologique après traitement curatif.
  • Neuropathie sensitive à l'inclusion.
  • Thrombose d'un tronc artériel hépatique ou thrombose portale.
  • Cirrhose décompensée et score de Child Pugh supérieur ou égal à 8 ou ascite clinique.
  • Défaillance cardiaque ou respiratoire grave.
  • Antécédent d'autre cancer non considéré comme guéri (en dehors des tumeurs cutanées baso-cellulaires et du cancer in situ du col de l'utérus traité de façon adéquate et à visée curative).
  • Récidive d'un carcinome hépatocellulaire dont la date du dernier traitement, quel qu'il soit remonte à moins de 12 mois.
  • Sujet immunodéprimé (VIH+, transplantation d'organe).
  • Hypersensibilité connue à l'un des produits à l'étude.
  • Doses cumulées maximales atteintes par une autre anthracycline.
  • Toute radiothérapie durant les 4 semaines qui précèdent l'inclusion.
  • Traitement curatif effectué plus de 10 semaines avant le début du traitement adjuvant.
  • Participation concomitante à une recherche biomédicale.
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.
  • Impossibilité d'expliquer ou de faire expliquer clairement le protocole aux patients ne maîtrisant pas le français.
  • Patient sous tutelle ou curatelle.
  • Femme enceinte ou allaitant.